Handicap, droit au travail pour tous !


Stéphane Bueno est un salarié victime d’une double discrimination parce que délégué Cgt et handicapé.

Stéphane, salarié de l’entreprise depuis 25 ans est sous le coup d’une procédure de licenciement pour inaptitude engagée par la direction à son encontre.

La situation est anormale, révoltante et indigne d’une entreprise comme Ratier.

Vous êtes nombreux à être choqués par cette situation.

La direction ne peut pas occulter 25 ans de compétences mises au service de l’entreprise par Stéphane. Une chose est certaine, la direction n’a pas tout mis en œuvre pour que toutes les possibilités de maintien dans l’emploi de Stéphane soient étudiées.

L’avis du médecin précise que Stéphane est:

« Apte à une activité de travail en position assise maintenue, hauteur du plan de travail adaptée au passage du fauteuil électrique »

« Apte à une activité de travail où seul le membre supérieur droit pourra être sollicité »,

« Apte à une activité de travail en temps réduit, avec le soutien d’une tierce personne, en position assise exclusive avec usage du fauteuil électrique… ».

Stéphane est apte à travailler avec un aménagement de poste.

Stéphane veut et crie son désir et son besoin de continuer à travailler.

La direction doit tout faire pour que le lien social dans le collectif de travail ne soit pas coupé.

Les élus Cgt attendent que la direction mette tout en œuvre pour étudier le maintien dans l’emploi de Stéphane et réponde à son désir d’être maintenu dans l’emploi.

Dans l’attente des résultats de cette étude la direction doit suspendre la procédure de licenciement.

Si un poste peut être adapté, les moyens, au travers de différents organismes (Agefiph, Sameth,…), suivront sans que cela ne coute à l’entreprise.

Les élus Cgt et Cfdt ont demandé la tenue d’une réunion CHSCT les mardi 1er ou 8 décembre 2015 afin de missionner le médecin du travail pour qu’il étudie toutes les possibilités de maintien dans l’emploi de Stéphane.

Comme elle le fait dans le cadre de la semaine de la formation, dans celui de la semaine du handicap du 16 au 22 novembre, Ratier pourrait promouvoir, au sein de son organisation, le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Ratier-Figeac entreprise phare du bassin d’emploi y verrait son image renforcée.

Après la discrimination syndicale, cela éviterait une nouvelle dégradation de l’image de Ratier.

Vous êtes nombreux à être indignés par la situation de Stéphane. Si la réponse n’était pas favorable, la Cgt n’exclue pas d’appeler à la mobilisation.

 

Tous ensemble, solidaires de Stéphane nous pourrons obtenir la réalisation d’une étude et la suspension de la procédure le licenciement.

Le syndicat Cgt Ratier-Figeac

Laisser un commentaire