8 MARS Journée Internationale de Lutte pour les droits des femmes.


Le 8 mars, ce n’est pas LA journée de LA femme,

pour offrir des fleurs ou des produits de beauté, c’est :

la JOURNÉE INTERNATIONALE de LUTTE pour les DROITS des FEMMES.

En 2017, la mobilisation est plus que jamais nécessaire face à ceux qui veulent remettre en cause les droits et libertés des femmes en France, comme aux Etats-Unis, en Russie, en Pologne ou encore en Turquie.

Sur la base d’une journée standard (9h – 12h30/13h30 – 17h), les femmes arrêtent d’être payées 1h20 chaque jour.

Les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes :

  • Parce qu’elles sont 30% à travailler à temps partiel,
  • Parce qu’elles sont concentrées dans des métiers dévalorisés socialement et financièrement,
  • Parce qu’elles ont un moins bon déroulé de carrière,
  • Parce qu’elles touchent moins de primes individuelles.

Depuis sa création, la Cgt porte et revendique l’égalité de droits pour tous.

C’est par les luttes menées par le plus grand nombre que les droits pour les femmes et ceux de l’ensemble des salariés ont progressés.

Face à l’austérité, à la régression sociale et aux attaques envers les salariés (loi travail, proposition patronale sur la convention collective métallurgie…), la première réponse à apporter, est de se rassembler en rejoignant le syndicalisme de lutte et de propositions que porte la Cgt.

C’est pourquoi en cette journée Internationale de lutte, la Cgt appelle chacun et chacune à adhérer pour revendiquer et gagner de nouveaux droits.

Syndicat Cgt Ratier-Figeac

Laisser un commentaire