Accord du 11 Janvier.. L’accord de tous les dangers !


L’accord national interprofessionnel conclu le 11 janvier entre les organisations patronales (MEDEF, CGPME et UPA) et 3 organisations  syndicales (Cfdt, Cftc, Cgc) doit être examiné le 6 mars en conseil des ministres puis transmis au parlement pour être transposé dans la loi.

L’objectif initial de cet accord était la sécurisation de l’emploi. Au final, cet accord est une régression sociale sans précédent. Si cet accord reste en l’état, les droits des salariés seraient laminés, qu’il s’agisse du contrat de travail ou des règles de licenciements économiques.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.