DECLARATION DE PRESSE


 

Stéphane Bueno est victime d’une double discrimination parce que délégué Cgt et handicapé.

Stéphane, salarié de l’entreprise depuis 25 ans est sous le coup d’une procédure de licenciement engagée par la direction à son encontre.

La situation est anormale et elle choque la majorité des salariés. Après 25 ans dans l’entreprise, la direction ne peut pas occulter les compétences acquises de Stéphane.

La direction n’a pas tout mis en œuvre pour étudier la possibilité de maintien dans l’emploi de Stéphane.

Il faut qu’une étude soit réalisée pour maintenir Stéphane dans l’emploi et suspendre la procédure de licenciement.

L’avis du médecin précise qu’il Stéphane est « Apte à une activité de travail où seul le membre supérieur droit pourra être sollicité », et « Apte à une activité de travail en temps réduit, avec le soutien d’une tierce personne, en position assise exclusive avec usage du fauteuil électrique… ».

Stéphane est apte à travailler avec un aménagement du poste et il affirme son désir de continuer à travailler.

Les élus Cgt attendent que la direction mette tout en œuvre pour étudier le maintien dans l’emploi de Stéphane, réponde à son désir d’être maintenu dans l’emploi et suspende la procédure de licenciement.

Une réunion est demandée par les élus Cgt le mardi 1er ou le mardi 8 décembre 2015 pour étudier les possibilités de maintien dans l’emploi de Stéphane.

En répondant favorablement à la demande de la Cgt pour le maintien dans l’emploi de Stéphane, les dirigeants de Ratier-Figeac pourraient promouvoir le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap au sein de son organisation.

Nous n’excluons pas d’appeler à la mobilisation pour obtenir la réalisation d’une étude et suspendre le licenciement.

 

Le syndicat Cgt Ratier-Figeac

Laisser un commentaire