En coulisse, petits arrangements entre amis…


Le 4 octobre 2012, se tenaient les 13ème rencontres patronales de la Mecanic Vallée qui accueillaient Montebourg, le « fameux » Ministre du redressement productif.

En parallèle à cet évènement annuel la Cgt tenait son 3ème sommet social.

Plus de 105 syndicalistes Cgt venus de l’ensemble du territoire de Limoge à Rodez, issus de la Métallurgie (auto, aéro, etc…), des cheminots, d’Edf ont impulsé des projets industriels basés sur la coopération et le développement local capables d’assurer l’avenir du territoire et ont bâti un projet revendicatif en 7 propositions.

A cette occasion une délégation de la Cgt Mecanic Vallée était reçue par le Ministre.

A la sortie de la rencontre de près d’une heure avec la délégation Cgt, le Ministre a partagé l’analyse sur la situation de l’emploi et a souligné l’intérêt des propositions que nous portions. Montebourg a repris l’analyse Cgt en matière de rapport donneurs d’ordre/sous-traitants.

Il a proposé que la Mécanic Vallée reçoive le tout nouveau médiateur de la sous-traitance, avec en charge l’organisation de tables rondes pour changer les rapports de soumissions donneurs d’ordre/sous traitants.

Cette table ronde avec le médiateur est prévu cet après midi à Cambes à 14h30, avec pour objectif de présenter les missions de la Médiation et d’échanger avec les chefs d’entreprise, les organisations syndicales et les partenaires de Mecanic Vallée sur les questions liées aux relations interentreprises.

Hors hier, à la sortie des réunions mensuelles, alors que rien n’a transpiré lors de ces réunions où le sujet a été longuement abordé, nous apprenions par des voix extérieures que le médiateur, accompagné d’une délégation du conseil Régional, vient ce matin à Ratier pour signer  « la convention de la sous-traitance ». Nous n’avons aucune connaissance des termes de cette convention.

Elus, Représentant de l’état (Préfet), Direction travaillent en coulisse, dans le dos des salariés, sans tenir compte de leurs attentes de  leurs besoins et de leurs propositions.

La Cgt s’aperçoit que suite à l’action des salariés (300 manifestants le 4 octobre) des promesses sont faites par les élus devant les caméras, par les patrons dans les médias, mais dès que la pression des salariés diminue, elles sont dévoyées, détournées de leur objectif et tout cela retombe dans des faux semblants. Le dialogue social n’existe qu’au travers de l’implication des salariés !

Lors de cette table ronde, la Cgt ne manquera pas de souligner ces petits arrangements entre amis et portera ses propositions. La Cgt considère que les rapports donneurs d’ordre/sous-traitants passent notamment par :

  • Des comités interentreprises constitués de représentants des salariés, des entreprises et des pouvoirs publics
  • Des droits nouveaux d’information et d’intervention des salariés sur le contenu des marchés entre donneur d’ordre et sous traitant visant à avoir des rapports de coopération, de complémentarité entre entreprise et non de mise en concurrence des salariés

La Cgt appelle les salariés à se joindre à elle et à se rendre à la salle de la CCI à Cambes à partir de 14h30.

 Syndicat Cgt RATIER-FIGEAC