Figeac. Ratier : les salariés de GT cessent la grève


Publié le 04/04/2013 à 08:33

Hier matin, ils attendaient une réponse de leur direction, patiemment, sans bloquer les camions.

revendications

Ils sont arrivés vers 7 heures, hier matin, prenant place devant l’entrée réception/expédition de Ratier, comme pour mettre en garde. La trentaine de salariés de GT Logistics comptaient bien se faire entendre de leur direction, se disant prêts à bloquer tout départ et toute arrivée de camions.

Au final, les grévistes reprendront le travail ce jeudi matin (lire notre édition du 3 avril). «Contraints et forcés, reconnaît un des représentants du personnel, mais surtout extrêmement déçus».

Après une rencontre avec Mathieu Buffeautau, ancien directeur de GT sur le site figeacois, en lien avec le siège en Gironde, GT Logistics a maintenu sa proposition d’une hausse de salaire de 20 € brut par mois, ajoutant une rétroactivité sur un an, qui compensera la perte des jours de grève. Elle acte aussi une rétroactivité au 1er janvier 2013 de la prime de poste, obtenue lors des négociations annuelles obligatoires en début d’année.

«Les vingt euros brut ne passent pas, disent-ils. Nous demandions 50 € brut et 500 € de prime. Puis, nous avions revu nos exigences à la baisse. Pour rouvrir le dialogue, nous maintenions une seule revendication : les 50 € par mois, assortie de la compensation des jours de grève. C’est à l’usure qu’ils nous ont eus, mais ce mercredi matin, nous n’avons pas le moral», confiaient quelques salariés.

Dans leur déception, ils pointaient aussi l’entreprise Ratier. «Nous sommes prestataires de service. Mais, à force de négocier, les prix sont tirés vers le bas et cela a forcément des incidences sur nos rémunérations».

Ce matin, ils ont donc tous repris le travail, sans que l’activité logistique de Ratier n’ait été impactée par cette grève débutée le 27 mars. Rappelons qu’une autre équipe de GT Logistics était intervenue pour renforcer la vingtaine de personnels non grévistes, dans leurs tâches.

Lae.B

Laisser un commentaire