PERCO et CET La Cgt vous informe


Aujourd’hui s’est tenue une nouvelle réunion de négociation sur la mise en place d’un accord PERCO et CET.

PERCO : Attention danger !

Le PERCO est un Plan d’Epargne de Retraite Collective supplémentaire, facultatif et fonctionnant par capitalisation. Dans un accord PERCO le salarié a le choix d’adhérer à ce système par capitalisation qui est lié aux aléas des marchés financiers et de ces cours en bourse.

Le PERCO participe à affaiblir le système de retraite par répartition au profit d’un système par capitalisation qui n’assure, par définition, aucune garantie pour les salariés. Il suffit d’ailleurs de regarder ce qui s’est passé en 2008 notamment aux USA lors de la faillite de certains Fonds de Pensions où les retraités américains qui avaient cotisé toute leur vie se sont retrouvés à la rue ! Aujourd’hui encore, les grands groupes comme UTC, rationalisent à outrance, ferment des usines, suppriment des emplois pour engraisser les actionnaires et alimenter ces fonds de pensions américains déficitaires.

 Les chiffres de l’OCDE révèlent des pertes colossales : en 2008, les rendements des fonds de pension ont, par exemple, chuté de 35 % en Irlande, de 24 % aux États-Unis, de 20 % au Royaume-Uni, impactant directement les niveaux des pensions par capitalisation et autres sources d’épargnes privées.

La Cgt s’est toujours positionnée contre un système de retraite par capitalisation.  qui est en contradiction avec notre système par répartition non lié aux aléas de la bourse.

Pour la Cgt, un autre partage de la valeur ajoutée plus favorable aux salariés est possible. Mettons de l’argent dans le système par répartition, dans l’augmentation forte des salaires, dans le maintien et le développement de l’emploi et non dans un système de retraite par capitalisation.

CET : L’Arnaque !

Le CET est un Compte Epargne Temps.

D’ores et déjà, la Cgt émet des réserves sur la mise en place de cet outil suite aux retours que nous avons dans diverses entreprises.

Sur le papier, le CET peut paraître séduisant, compte dans lequel on pourra cumuler si on le souhaite, les congés payés, les jours de RTT, les jours d’ancienneté, les heures supplémentaires…

Ce CET tel qu’il est présenté pourrait être utilisé par le salarié comme il le souhaite, sous forme de capital, de jours de congé, de départ anticipé à la retraite… Alléchant n’est ce pas ?…

Mais dans la réalité, cela ne se passe pas du tout comme ça !

Le CET ne peut être utilisé qu’avec l’approbation de la hiérarchie. Pire c’est elle qui impose quand et comment l’utiliser selon les besoins du service (chacun connait le libre arbitre que nous avons sur la prise de nos congés payés).

En somme, le CET est un nouvel outil de flexibilité donné à nos dirigeants pour palier aux dysfonctionnements de l’organisation du travail en Lean (un manquant = 1 jour de CET ?). Pour la Cgt, le temps de repos doit être uniquement à disposition du salarié selon ses besoins.

La direction de Ratier a les moyens de proposer à la négociation autre chose que des accords pièges pour les salariés.

Les richesses produites par les salariés de Ratier doivent permettre d’obtenir de vraies avancées sociales comme par exemple la réduction du temps de travail sans perte de salaire pour travailler mieux et travailler tous !

Syndicat Cgt Ratier-Figeac

Laisser un commentaire