Réunions CE-DP. La Cgt vous informe.


Pas de scoop lors de ces réunions mensuelles CE DP, la direction est restée très évasive sur toutes les questions posées. L’ensemble des discussions a surtout porté sur le mauvais climat social qui s’est installé à Ratier.

Chiffres

Le CA réalisé en janvier est de  20 M€ pour un prévisionnel de 25.1 M€.

Le montant des investissements prévus pour 2014 est de 10.5 M€.

Organisation et conditions de travail

Dans tous les secteurs de l’entreprise, la nouvelle organisation du travail imposée aux salariés, n’amène que des incohérences, des aberrations, la complexification des tâches, au final c’est une dégradation sans précédent des conditions de travail. Cela engendre stress et tension qui dégénèrent de plus en plus souvent en paroles agressives et violentes, pouvant même en arriver aux mains. Soutenue par ceux qui se grattaient il y a peu et qui disent maintenant  » pour nous, en haut, tout va bien! » la direction a fortement accentué ce phénomène, notamment durant le conflit, en compromettant l’équilibre de l’entreprise, créant une fracture sociale qui a laissée des traces.

 

Les membres du Comité d’Entreprise demandent à la direction de Ratier-Figeac de mettre en place une organisation du travail qui :

  1. 1.     privilégie l’humain, la santé, la sécurité et les conditions de travail des salariés, supprime les inégalités entre hommes/femmes, supprime tous les facteurs de pénibilité et réduit les causes de stress et RPS;
  2. 2.     donne aux salariés une visibilité sur l’organisation et l’avenir de nos produits et métiers et garantisse une efficacité industrielle permettant de pérenniser les activités sur le site de Figeac et assure la capacité de répondre à de nouvelles activités.

 

Les membres du Comité d’Entreprise demandent à la direction de Ratier d’instaurer une politique de rémunération offensive qui :

  1. 1.       reconnaisse les diplômes de l’Education Nationale et les formations qualifiantes;
  2. 2.       reconnaisse les qualifications liées aux savoirs faire et à l’expérience;
  3. 3.       favorise le déroulement de carrière avec une grille salariale cohérente qui permette par des augmentations de salaires conséquentes d’éloigner les cadres des minima conventionnels et les non-cadres du SMIC.

 

Résultat du vote : Pour : 3 (Cgt)

Contre : 0

Abstention : 5 (3 Cfdt et 2 Cgc)

 

La motion n’est pas retenue par le Comité d’Entreprise.

Après la lutte pour les salaires, point d’orgue d’un profond raz le bol, la frustration et la colère des salariés sont toujours présentes. La direction a-t-elle mesuré, analysé le malaise qui existe chez Ratier?

En a-t-elle tiré des enseignements ?…Visiblement, Non !

Plus que jamais, la motion proposée au vote par la Cgt en décembre est d’actualité (voir ci-contre).

La direction doit cesser de s’inscrire dans le déni des problèmes liés à son organisation du travail et que les salariés subissent au quotidien.

La Direction doit remettre en question son organisation du travail et sa politique sociale.

La Cgt a demandé que s’ouvrent au plus tôt des négociations afin de prendre en compte la réalité des problèmes sur le terrain et mettre en place des actions pour les résoudre.

Contrairement à ce que prétend la direction, la Cgt ne colporte pas que des messages négatifs, elle porte en réunions CE, DP, CHSCT et par tract la réalité du terrain et propose des améliorations pour travailler dans de bonnes conditions et pour le bon fonctionnement et la réussite de l’entreprise.

La cohésion sociale passe par la reconnaissance de tous. Pour la Cgt, la direction a les moyens de répartir les richesses créées par les salariés, équitablement entre tous les acteurs et toutes les catégories.

Surcomplémentaires cadres

800 000 €, c’est environ le montant dégagé chaque année par la direction pour les surcomplémentaires des cadres conformément aux accords.

Procès en cours

L’ancien Directeur technique, licencié pour faute grave, demande aux prud’hommes, outre sa réintégration et 3 années de salaires, le paiement par M. Ferey de ses stocks-options bloquées….

Emplois

La direction met en avant à grands renforts de communication qu’elle recherche 30 opérateurs.

La Cgt s’interroge sur les réelles intentions de la direction d’embaucher des opérateurs quand on voit les exigences très élevées demandées et le très bas salaire associé.

De plus, de nombreuses personnes reçues en entretien d’embauche, font part à la Cgt du mépris avec lequel ils ont été traités lors de cet entretien où il leur a été clairement indiqué que l’on n’attendait pas après eux, la Drh possédant soi-disant suffisamment de candidats avec un meilleur CV.

Pour la Cgt, la direction doit montrer sa volonté d’embaucher en revoyant sa politique sociale

Parkings

La Cgt a souligné les problèmes de parking; manque de place, manque d’entretien (nids de poules, marquage, zone inondée). La Cgt a revendiqué une nouvelle fois l’agrandissement et la réfection du parking côté colline pour que les salariés puissent venir au travail et garer leur véhicule dans des parkings aménagés.

Alors que des solutions simples et peu couteuses permettraient de répondre aux besoins des salariés, M. Atrous à catégoriquement répondu « NON » à cette demande.

Cela montre encore une fois le manque de considération de la direction envers les salariés.

Lors des NAO, par votre mobilisation, vous avez montré que des salariés unis sont une force et qu’ils pèsent sur le choix de nos dirigeants, cela s’appelle le rapport de force.

Nous devons continuer de maintenir la pression sur la direction pour qu’elle finisse par répondre favorablement à vos revendications.

Restons solidaires, continuons de débattre, de porter des revendications pour envisager ensemble de nouvelles avancées sociales.

Maintenir la pression et le rapport de force, passera par un renforcement de la Cgt. Ensemble nous pèserons. Adhérez à la Cgt!

 

Syndicat Cgt Ratier-Figeac

Laisser un commentaire