Réunions CE / DP, la Cgt vous informe.


 

 

Le Chiffre d’Affaires de février est de 21.1 M€, dont 10.55 M€ d’achats et de sous-traitance…

Effectifs de 1109 équivalents temps pleins – 984 CDI – 35CDD – 32 Intérimaires – 69 apprentis.

Visite du Président d’Actuation et propeller Systems

Après la visite M. Schell et la réunion avec les cadres de Ratier, M. Atrous a indiqué qu’il avait des retours extrêmement positifs sur cette rencontre…

Pour la Cgt, il est clair qu’à voir l’attitude des cadres à la sortie de la réunion, il était difficile de trouver des cadres enthousiastes. Bien au contraire, car dans le cadre du regroupement de nos entités, M. Schell a notamment beaucoup insisté sur les opportunités que cela pourraient apporter aux salariés… en langage plus clair, préparer vos valises il va y avoir des opportunités de déménagements en perspectives.

M. Ferey très fier et enthousiasmé par la visite de M. Schell, a d’ailleurs confirmé en réunion mensuelle que des secteurs d’activités pourraient être regroupés comme l’informatique, les achats, la finance, les études, etc…

Les salariés sont de plus en plus nombreux à s’interroger sur les bienfaits, tant vantés par nos dirigeants de Ratier, d’appartenir au grand groupe UTC.

 

Situation de l’entreprise

La Cgt a toujours dénoncé les méfaits du Lean-Manufacturing sur la santé des salariés et a également toujours douté de la pertinence industrielle de cette méthode. Chaque salarié peut constater que cette méthode n’améliore en rien l’efficacité en termes de qualité, de délais, de flux de production.

Dans sa stratégie, la direction met en place des horaires atypiques à tout va, externalise, essaime, délocalise.  Tout est suivi par une batterie d’indicateurs qui ne sont pas en phase avec la réalité et qui ne servent qu’à mettre la pression sur les salariés.

Aujourd’hui, M. Ferey soulève les problèmes que rencontre Ratier dans la gestion des stocks, pour causer plus riche il faut dire « inventory ».

Lors de la réunion mensuelle, une discussion s’est engagée entre La direction, la Cfdt et Cgc pour améliorer « l’inventory ». Il en est ressorti que le mieux était de sortir toute la production et que Ratier-Figeac ne soit qu’une boite à lettre.

A aucun moment, les conséquences sur les salariés, l’emploi, les conditions de travail n’ont été abordées. La Cgt est intervenue pour dire le ras le bol des salariés qui, pour améliorer cet « inventory » subissent une pression sans précédent avec des temps gammes diminués et totalement intenables.

Si ces mesures contribuent à l’amélioration des indicateurs financiers, industriellement c’est une hérésie car cela fausse la réalité des faits et humainement cela ne fait que dégrader les conditions de travail des salariés.

La direction doit impérativement revoir son organisation du travail qui dégrade les conditions de travail des salariés et qui s’avère inefficace industriellement.

Affaires nouvelles et affaires en cours

A ce jour, 2 avions A400M ont été livrés à la France. Un avion identique a été réalisé pour la Turquie, mais ce pays refuse de réceptionner cet appareil qui ne répondrait pas au cahier des charges.

Pales C 130, la production redémarre.

Ratier-Figeac Maroc

Les salariés qui se déplacent à Casablanca font part à la Cgt d’un renouvellement continuel du personnel. La Cgt a demandé des précisions sur ce point à la direction.

Selon M. Atrous le turnover à RFM ne serait que légèrement supérieur à celui de Ratier (4% contre 2.1%), ce ne serait que 3 ou 4 en CDI sur les 80 ou 90 salariés en CDI qui auraient quittés RFM…

Laisser un commentaire