Réunions mensuelles CE / DP La Cgt vous informe.


Situation de l’entreprise

Le chiffre d’affaires du mois de novembre est de 24,9 M€, le chiffre d’affaires cumulé est 232,7 M€, soit 30 M€ de plus que l’an dernier à la même période !

Force est de constater que plus personne ne parle de « plateau » ni de baisse d’activités, d’autant plus que le CA prévisionnel pour 2014 est toujours en augmentation et prévu à 274 M€ !

L’entreprise se porte très bien et les perspectives sont excellentes !

Il y a quelques jours, les salariés du F2 ont été informés par leur hiérarchie qu’une décision sur les THSA devrait être prise avant la fin de l’année…

Lors de la réunion mensuelle, la Cgt a donc demandé des précisions à M. Ferey au sujet des THSA.

M. Ferey a confirmé qu’une annonce sera faite par le groupe UTC durant le premier trimestre 2014.

Selon M. Ferey, l’activité THSA pourrait se faire chez Ratier ou chez Goodrich, mais il n’exclu plus la cession de l’activité THSA à une autre entreprise.

L’activité THSA concerne environ 100 salariés directs et indirects (études, méthodes, achats, usinages, montages, traitements thermique et de surface,…).

En Juillet 2012, lors du rachat de Goodrich par UTC, la Cgt majoritaire vote en CE avec la Cfdt (PV CE extra 4 juillet 2012) une mission d’expertise pour obtenir des informations sur cette fusion et son impact sur l’activité THSA.

Devant le refus de la direction et des avocats d’UTC de donner au cabinet d’expertise un accès aux informations, lors de la réunion extraordinaire CE du 18 septembre 2013, la Cgt a proposé qu’une motion soit votée pour que nos experts obtiennent les informations.

Cette motion n’a pas été adopté, la Cfdt et la Cgc ayant votée contre (PV CE Extra 18 septembre 2013).

Le Comité d’Entreprise et les salariés de Ratier ont été privés d’informations cruciales.

Après avoir eu connaissance récemment de la création d’un bureau d’études central en Pologne, aujourd’hui même, nous apprenons par le biais du cabinet Syndex, qu’une centralisation des secteurs finances de toutes les entreprises Européennes d’UTC était en cours…

Fermeture du département F1, délocalisation du département F5 au Maroc, décision à venir pour le département F2, interrogations pour les départements BE et finances,…

La direction doit nous informer, doit répondre aux interrogations des salariés !

Les salariés doivent avoir des précisions, la direction doit dès à présent informer sur l’évolution de l’emploi et sur l’activité de productions sur le site de Figeac.

Dans les meilleurs délais, la direction doit s’engager sur le maintien et le développement de l’emploi à 5 ans comme indiqué sur le tableau d’évolutions des effectifs remis en cours d’année.

La prérogative économique du Comité d’Entreprise lui donne le droit de regard sur la gestion et l’organisation du travail ainsi que sur l’évolution économique et financière de l’entreprise. Le CE est obligatoirement informé et consulté sur les sujets relevant de l’organisation, la gestion et la marche générale de l’entreprise ainsi que des conditions d’emplois des salariés.

La Cgt demande à ce que la commission économique du Comité d’Entreprise se réunisse dans les plus brefs délais.

Il y a urgence à ouvrir la discussion sur le devenir de ratier et de ses emplois. La Cgt vous invite à débattre de la situation entre vous, avec vos délégués et à vous armer en vous syndiquant à la Cgt.

Ensemble construisons notre avenir et celui de l’entreprise.

Mutuelle

Avec les nouvelles prestations à la baisse, vous êtes nombreux à nous faire part de votre mécontentement.

La direction n’a pas été en capacité de répondre à la question posée par la Cgt : « dans quel cadre la prestation de la mutuelle a-t-elle été revue à la baisse ?  »

L’avenant mutuelle proposé en juillet dernier par la direction n’a pas été validé et l’accord de 2008 signé par les organisations syndicales indique que la prestation ne peut être modifiée que dans les cas de changement de loi ou de règle de la sécurité sociale, de nouvel accord ou d’avenant, la cotisation ne pouvant évoluer au maximum que de l’augmentation du PMSS.

Il n’y a eu aucun de ces cas de figure, par conséquent la prestation n’aurait jamais du être changée.

La direction a modifié de façon unilatérale la prestation, bafouant ainsi l’accord mutuelle en vigueur.

Nous sommes en droit d’exiger le retour à la prestation du 1er janvier 2013.

Avec l’appui de tous les salariés, des négociations doivent s’ouvrir pour exiger une mutuelle à la hauteur de vos attentes, une mutuelle identique pour tous avec une large prise en charge par l’entreprise.

Arrêtons de nous faire mener en bateau par la direction, les moyens existent pour notre complémentaire santé, exigeons les !

Retraite / Pénibilité

Dans la réponse qu’elle donne aux délégués du personnel Cgt, la direction dit être obligée de passer par une organisation du travail en équipe et de nuit pour une partie du personnel. La direction reconnaît sacrifier des années de vie d’une partie des salariés de l’entreprise mais ne leur donne aucune contrepartie. Si les primes d’équipe et de nuit rémunèrent l’incommodité, elles ne réparent en aucun cas la pénibilité.

La direction doit reconnaitre et réparer cette pénibilité.

Dans le débat sur les retraites, la Cgt a rappelé que l’allongement de la durée de vie, n’implique pas l’allongement de la durée au travail. Ce n’est qu’une question de financement de la protection sociale et une volonté politique. Les 200 milliards par an d’exonérations de cotisations sociales aux entreprises peuvent combler le déficit prévisionnel de 20 milliards de notre système de retraite en 2030.

20 milliards sur 200 milliards, il reste une très grande marge de manœuvre pour mettre en place des accords pour prendre en compte la pénibilité avec des départs anticipés. De tels accords sont en applications dans des entreprises, notamment de la Mécanic-Vallée.

Ensemble si nous le décidions, nous pourrions gagner des départs anticipés dans le cadre d’un accord pénibilité, tout comme il serait possible de gagner un aménagement de la fin de carrière pour tous dès 58 ans, avec des temps partiels à 80% payé 100% dans le cadre du contrat de génération.

Négociation Annuelle Obligatoire

La première réunion NAO se tient cet après-midi à 14h00.

Quelles que soient les décisions stratégiques qui seront prises, la santé de l’entreprise est excellente, le prévisionnel 2014 en est la preuve.

Les conditions sont réunies pour que les NAO débouchent sur une politique salariale ambitieuse qui reconnaisse les qualifications et le savoir faire de l’ensemble des salariés.

 

Syndicat Cgt Ratier-Figeac

Laisser un commentaire