Réunions mensuelles CE/DP La Cgt vous informe 1


 
 

Les chiffres

Le Chiffre d’affaires de janvier s’élève à 21.2 M€ pour un prévisionnel à 21 M€.

Ce chiffre d’affaires est réalisé avec 9,5M € d’achats et de sous-traitance.

L’effectif de Ratier est de 1092 équivalents temps pleins, 966 CDI, 33 CDD, 30 intérimaires et 63 apprentis.

Réorganisation d’UTAS

Aux nombreuses questions posées par les délégués Cgt, M. Ferey est resté très évasif dans ses réponses…

–        Concernant le rattachement de Ratier au centre de profit « Actuation & Propeller Systems », M. Ferey a simplement précisé que cette opération entrainera des changements d’organisation et des rationalisations (synergies) seront inévitables.
–        A la question plus précise sur les THSA (dept. F2), M. Ferey s’est contenté de dire qu’il était en charge de la réorganisation de cette ligne de produit, mais au final ce sont ses patrons qui décideront.

–        Concernant les équipements de cockpits et cabines (dept F5 et 2ème partie F2), M. Ferey a indiqué que leurs développements étaient davantage liés à RFM qu’à Ratier.

Pour la Cgt, cette restructuration est dictée par les objectifs strictement financiers de l’actionnaire, qui souhaite un retour rapide sur investissement suite au rachat de Goodrich, 15 milliards d’euros.

 

Pour satisfaire la demande d’augmentation de profitabilité de l’actionnaire, UTC rationnalise ses sites.

A Ratier, selon le chef de service M. Trouche nous aurions 3 mois pour montrer que nous sommes les mieux placés pour fabriquer les THSA et influer sur la décision.

Foutaise la décision de la rationalisation des THSA et leur destination était connue avant le rachat. La Division des salariés de Paris et de Figeac est leur atout majeur, si la solidarité ne joue pas au final quel que soit le site retenu, il sera dépossédé des THSA à court ou moyen terme pour un 3ème acteur lui aussi déjà connu.

Pour la Cgt les salariés de Ratier et de Saint Ouen (BUC  Vernon) ont tout intérêt à être solidaires, à s’organiser pour faire prendre en compte leurs revendications en termes de maintien et d’augmentation d’activité et d’emploi sur chaque site.

Pénibilité et départs anticipés

L’organisation du travail mis en place par la direction accroit le nombre de salariés qui travaillent en équipes et de nuits. Lorsque la Cgt fait remarquer que M Ferey porte atteinte à l’espérance de vie des salariés concernés « jusqu’à 7 ans « , M Ferey s’enferme dans le mutisme.

La direction doit ouvrir des discussions pour négocier un accord prenant en compte la pénibilité (horaires atypiques, contact avec produits dangereux CMR, Trichlore,…). Cet accord doit permettre le financement des fins de carrière avec des temps partiels payés 100% et des départs anticipés avec embauches de jeunes.

En lieu et place de négociation, notre Drh P. Atrous préfère proposer en catimini des ruptures conventionnelles aux salariés qu’il a sélectionnés arbitrairement.

Lorsque la Cgt lui fait remarquer que dans ce cas c’est la collectivité qui finance, M. Atrous à le cynisme de rétorquer que pour Simon Cipière (licencié par M. Atrous en juillet 2013) il avait préféré le « licencier pour faute grave plutôt de répondre favorablement à sa demande de rupture conventionnelle, afin que cela ne coûte rien à la collectivité ! « .

Conditions de travail

A la demande de la Cgt:

  • Concernant le manque de chauffage dans les nouveaux vestiaires au F45, la direction répond qu’elle va investiguer avec le chauffagiste sur ce sujet.
  • Concernant la vétusté du mobilier à la  » petite cantine », la direction répond qu’elle changera des chaises mais pas les tables.
  • Concernant le parking coté colline, la direction n’envisage pas l’agrandissement de celui-ci.

 

Œuvres sociales du CE :

L’aide pour les activités sports / loisirs / culture de 30 à 60 € en fonction du quotient a été remplacée par une aide fixe de 45 €. Cette mesure fait perdre 15 € à 136 salariés et 63 apprentis.

Pour que ces salariés ne soient pas pénalisés, la Cgt a demandé de remonter le plafond de l’aide à 60 €.

Le bureau du CE a catégoriquement refusé !

Concernant le recueil des avis d’imposition au CE, la Cgt a demandé comment était assurée la confidentialité.

La secrétaire du CE nous a affirmé que pour garantir la confidentialité, seule la comptable du CE était habilitée à recevoir et enregistrer les avis d’imposition des salariés.

UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie)

Le jugement du tribunal correctionnel de Paris sanctionne des pratiques et un système organisé que l’on peut aisément qualifier de « mafieux ». En effet, le tribunal condamne l’ex-patron Denis Gautier-Sauvagnac à 3 ans de prison, dont 2 avec sursis, dans l’affaire de la « caisse noire » de l’UIMM.

La CGT s’était exprimée pour que des condamnations exemplaires soient prononcées et pour que de telles pratiques soient définitivement éradiquées.

C’est donc à l’heure où notre organisation se mobilise partout sur le territoire pour mener campagne contre le coût du capital que cette annonce vient nous conforter dans notre ambition de transformation sociale, qui passera donc nécessairement pour la CGT, par une autre répartition des richesses créées.

Ratier-Figeac verse chaque année 24 216 € à l’UIMM. La direction de Ratier doit cesser de financer cette organisation. Ces sommes doivent revenir aux salariés.

Prévoyance

Les accords prévoyance actuels contiennent une multitude de points contraires à la loi.

Ces accords ne sont pas équitables, ils favorisent les cadres par rapport aux non-cadres, de plus l’organisme assureur AXA réalise 300 000 € par an de bénéfice sur le dos du travail des salariés de Ratier !

Dans le cadre de la renégociation, un accord doit être réécrit intégralement et doit répondre aux attentes des salariés.

Une réunion prévoyance se tiendra mercredi 19 février à 14h00.

Mutuelle

La direction a modifié de façon unilatérale la prestation, bafouant ainsi l’accord mutuelle en vigueur, c’est illégal. Nous sommes en droit d’exiger le retour à la prestation du 1er janvier 2013. Comme pour la prévoyance, la direction doit rouvrir des négociations. La Cgt revendique pour tous les salariés :

–          une cotisation identique en pourcentage du salaire pour tous.

–          une prestation mutuelle identique à celle en vigueur au 1er Janvier 2013.

–          la prise en charge par la direction de la différence.

–          une répartition salariés/employeur en pourcentage de la cotisation et non en valeur absolue.

 

La Cgt propose à l’ensemble des salariés de se réunir

Très prochainement, comme décidé en AG

 pour discuter et débattre des sujets d’actualité de Ratier-Figeac.

 

Syndicat Cgt Ratier-Figeac


Laisser un commentaire

Commentaire sur “Réunions mensuelles CE/DP La Cgt vous informe