Ruptures conventionnelles. Mettons fin au règne de l’arbitraire !


 

La semaine dernière, notre Drh a convoqué des salariés, tous âgés d’au moins 56 ans, pour leur proposer des ruptures conventionnelles. Il leur a laissé quelques jours pour réfléchir et donner une réponse.

Quel est l’objectif de la direction de Ratier ? 

Les salariés s’interrogent :

«J’ai plus de 56 ans, j’aurai mes annuités à 60 ans, je n’ai pas été convoqué, est-ce parce ce que je suis un ouvrier, dans l’atelier ?»

«J’ai été convoqué mais si j’accepte je serai loin d’avoir les critères pour avoir la retraite complète et vivre. Après je fais quoi?  Chômeur ?  Je dois retravailler ? … Il m’a dit que je pourrai retravailler à Figeac-aéro … 😆 ….»

«Je suis à quelque mois de la retraite je remplis toutes les conditions pour l’avoir pleine et entière et je pars plus tôt avec une bonne enveloppe ! Merci la direction.»

Cette mesure, injuste et sans règle, décidée par la direction jette le trouble et la division chez les salariés.

 Pourquoi encore financer une mesure qui jette le trouble et la division.

Pour la Cgt, des mesures justes et basées sur des critères collectifs et mesurables peuvent être mises en place.

Par exemple la direction, MM Ferey et Atrous, ne répondent pas à leur obligation de diminution des facteurs de pénibilité, notamment  en augmentant le travail en équipe et de nuit.

Mm Ferey et Atrous disent ne pas pouvoir supprimer ces horaires atypiques car cela mettrait gravement en danger l’avenir de notre site et de ses salariés.

Par contre MM Ferey et Atrous sacrifient délibérément des années de vie des salariés de l’entreprise qui subissent la pénibilité (7 ans de vie en moins pour une carrière en horaires atypiques).

La direction trouve les moyens de financer des départs, on ne sait sur quels critères.

La direction doit proposer des mesures justes

La direction doit s’inscrire et financer la mise en place d’accords préretraite dès 57 ans établis sur des critères précis, objectifs et mesurables avec la prise en compte des trimestre passé à travailler en équipe, de nuit, le nombre de journées à avoir trempé les mains dans le trichlore ou à respirer des produits dangereux(CMR) etc…

Ces départs doivent être compensés par des embauches.

La direction a les moyens de faire la justice sociale et de répondre à vos justes revendications

Ensemble, c’est à nous de peser, pour gagner.

Ensemble, réagissons, envoyons un signal au patronat et au gouvernement

La Cgt vous propose une première action le 6 Février.

Syndicat Cgt Ratier-Figeac

 

Laisser un commentaire