SALAIRES


Le 23 novembre dernier, dans un article de la dépêche du Midi, notre Pdg, Michel Ferey valorise la très bonne santé de l’entreprise:

  • Le chiffre d’affaires s’élèvera à 220 M€, soit +12% par rapport à 2011 et les perspectives sont les mêmes pour 2013. 
  • Les carnets de commandes sont fournis et sont en progression, avec 5 ans de visibilité sur les hélices. 
  • Ratier-Figeac est le premier centre mondial de fabrication d’hélices. 

La confiance qu’affiche la direction doit se traduire dans les faits par un développement de l’emploi, et par de réelles augmentations de salaires. 

Les bons résultats de l’entreprise et la politique salariale de ces dernières années permettent à certaines personnes de gagner des sommes confortables, 13000 € nets par mois, sans compter les autres avantages. 

Mais Ratier c’est aussi 10 à 12% des salariés de l’entreprise qui vivent avec moins de 1250 € net. Le seuil de pauvreté en France est de 964 € par mois.

Pouvons-nous continuer à accepter cette situation ?

Pouvons-nous à Ratier rester indifférents à l’appauvrissement de ces salariés et au-delà, voir nos qualifications, notre savoir faire de moins en moins reconnus ?

Sommes-nous prêt à changer les choses ?

Les négociations sur les salaires s’ouvrent cet après midi. La Cgt met en débat le cahier revendicatif (voir au dos) et vous invite à échanger pour apporter vos remarques et vos revendications.

Syndicat Cgt RATIER-FIGEAC