Stoppons les Régressions Sociales de Macron !


Jusqu’à présent un accord d’entreprise devait être obligatoirement plus favorable que la convention collective, qui elle-même devait être plus favorable que le Code du Travail.

Les ordonnances Macron remettent en cause cette hiérarchie des normes, nous risquons tous de subir une régression sociale sans précédent, Y COMPRIS CHEZ RATIER !

 

13ème mois et prime d’ancienneté, c’est fini !

Avec un accord d’entreprise, l’employeur peut réviser à la baisse les garanties de la convention collective de la métallurgie…

A Ratier, pour répondre aux objectifs financiers du groupe UTC et distribuer plus de dividendes aux actionnaires, la direction pourra en toute légalité supprimer votre 13ème mois de salaire et votre prime d’ancienneté !

 

La fin du CDI !

L’employeur a la possibilité de transformer des CDI en CDI de projet, sans aucune condition ni contrepartie pour le salarié. Dès la fin du projet pour lequel le salarié a été recruté, l’employeur mettra fin à son contratA Ratier, cette mesure touchera les techniciens et ingénieurs prestataires ou non, la direction de Ratier pourra imposer des CDI de projet aux salariés qui travaillent au développement de nouveaux programmes (par exemple THSA777x, Palonnier A320 Néo, Manche Irkut, …). Ces CDI de projet prendront fin lorsque le développement du programme sera terminé !

 

La mobilité imposée !

L’employeur peut modifier le contrat de travail et imposer des mesures de mobilité y compris à l’étranger. Les dispositions prévues par la convention collective ne s’appliquent plus…

A Ratier, avec les réorganisations, fusions, restructurations imposées par le groupe UTC, la direction de Ratier pourra imposer à des salariés de partir travailler dans d’autres sites du groupe, même à l’étranger. Le salarié qui refusera pourra être licencié.

 

Le salaire lié au poste de travail !

Seul le poste de travail est reconnu, pas les qualifications ni les diplômes du salarié. L’employeur peut faire régresser le coefficient et diminuer la rémunération d’un salarié lors d’un changement de poste de travail…

A Ratier, la direction pourra à sa guise déterminer un salaire correspondant à chaque poste de travail et l’imposer au salarié sur ce poste. C’est ainsi que lors d’une mutation, la direction pourra en toute légalité diminuer votre salaire !

 

Récemment, Les routiers ont prouvé qu’on pouvait mettre en échec les ordonnances Macron. Par leur mobilisation, ils ont gagné l’intégration des primes et indemnités dans le salaire de base. Comme eux, mobilisons-nous pour stopper la casse sociale de Marcon.

 

Aujourd’hui, la Cgt métallurgie est mobilisée devant le siège de l’UIMM à Paris pour remettre au patronat vos pétitions et revendiquer une convention Collective de la métallurgie de haut niveau. Dans le cadre d’une mobilisation Nationale contre les ordonnances Macron, la Cgt appelle le jeudi 19 octobre à de grandes manifestations intersyndicales dans tout le pays.

 

Ensemble, Manifestons le JEUDI 19 OCTOBRE.

Figeac, 14h30 devant le Lycée Champollion.

La Cgt Ratier appelle l’ensemble des salariés cadres, techniciens, administratifs, ouvriers de Ratier, sous-traitants et prestataires, à participer massivement à cette manifestation (*). 

(*) Salariés en normale, équipe, soir et nuit vous pouvez exercer votre droit de grève la journée complète.

Syndicat Cgt Ratier-Figeac

Laisser un commentaire